Description de la recherche primée

Intitulé « Transcendentalism and Sublime (Post)Nature: From Self-Discovery to Self-Destruction », ce mémoire de master envisage une étude « éco-critique » — une étude des liens entretenus entre littérature et environnement — d’un vaste corpus d’œuvres littéraires états-uniennes fictives et non romanesques publiées entre le milieu du 19ème et la fin du 20ème siècle. Plus précisément, à travers une méthode principalement dialectique, celui-ci propose une analyse historico-littéraire de la philosophie du transcendantalisme américain et du concept d’esthétique du sublime dans le but d’interpréter les diverses manières dont les auteurs, narrateurs et protagonistes de textes littéraires peuvent représenter et s’identifier aux paysages naturels et technologiques. 

Comment l’Université de Liège m’a aidé lors de cette recherche ?

L’Université de Liège m’a offert un environnement de travail et un accompagnement propices à la réalisation d’un tel travail. Inspiré et soutenu par mon promoteur de thèse, le Professeur Michel Delville, j’ai pu présenter, de manière autonome, un travail lié à des thématiques dont il n’avait pas été question lors de mes cours en faculté.

Mes projets pour l’avenir

Mes projets sont de poursuivre de manière équilibrée mes trois passions principales : la lecture, l’écriture, et la musique. Avide de création, je souhaite continuer mes occupations actuelles de chargé d’enseignement en anglais et doctorant en langues et lettres à l’Université de Liège ainsi que de musicien professionnel au vu de partager les fruits de mes travaux, qu’ils soient reliés ou pressés sur des disques compacts.

Un conseil pour les futurs doctorants/diplômés

Jamais pourquoi, toujours pourquoi pas !

Partagez cette page