Philippe Aghion — Docteur honoris causa — Rentrée académique 2021-2022

Philippe Aghion, né à Paris en 1956, économiste français, spécialiste du lien entre innovation et développement économique, est professeur au Collège de France.

iconeInfo Une conférence-débat du professeur et économiste Philippe Aghion est organisée le 23 septembre 2021 dans le cadre de la Rentrée académique de l'ULiège. En savoir + 

Aghion PhSes travaux portent principalement sur la théorie de la croissance et l’économie de l'innovation. Avec Peter Howitt, il a développé la « théorie schumpetérienne » de la croissance économique. Ses publications en français incluent la Théorie de la croissance endogène (avec Peter Howitt, MIT Press, 1998 ; traduit chez Dunod, 2001) ; Les leviers de la croissance française (avec G. Cette, E. Cohen et J. Pisani-Ferry, La Documentation française, 2007) ; L’Économie de la croissance (avec P. Howitt, MIT Press, 2009 ; traduit chez Economica, 2010) ; Repenser l’État (avec A. Roulet, Éditions du Seuil, 2011) ; Changer de modèle (avec G. Cette et E. Cohen, Odile Jacob, 2014) ; Repenser la croissance économique (Fayard, 2016).

En 2020, il publie avec Céline Antonin et Simon Bunel Le Pouvoir de la destruction créatrice (chez Odile Jacob) dont la quatrième de couverture synthétise le propos des auteurs :

La destruction créatrice est le processus par lequel de nouvelles innovations viennent constamment rendre les technologies et activités existantes obsolètes. C’est le processus par lequel les emplois nouvellement créés viennent sans cesse remplacer les emplois existants. Ce livre invite le lecteur à repenser l’histoire et les énigmes de la croissance à travers le prisme de la destruction créatrice et à remettre en cause nombre d’idées reçues. Pourquoi les révolutions technologiques et l’automatisation créent plus d’emplois qu’elles n’en détruisent. Pourquoi concurrence et politique industrielle ne sont pas antinomiques. Pourquoi l’impôt n’est pas le seul moyen de rendre la croissance plus juste. Pourquoi la croissance n’est pas correctement mesurée. Pourquoi la stagnation séculaire n’est pas une fatalité. Pourquoi l’industrialisation n’est pas une étape indispensable dans le processus de développement. Pourquoi la taxe carbone n’est pas l’unique levier d’une croissance plus verte. Pourquoi, avec des politiques publiques appropriées, la destruction créatrice ne nuit pas à la santé et au bonheur. Pourquoi l’innovation a besoin du marché, de l’État, mais également d’une intervention active de la société civile. Le Pouvoir de la destruction créatrice est à la fois une exploration des ressorts de la prospérité économique et un guide pour penser l’avenir du capitalisme.

Curriculum vitae

Bibliographie

https://www.college-de-france.fr/site/philippe-aghion/Ouvrages-et-articles.htm

https://www.college-de-france.fr/site/philippe-aghion/Articles-en-ligne.htm