Six écrivains "du monde" docteurs Honorias Causa de l'Université de Liège


Archive

 

Communiqué de presse 

Six écrivains « du monde », docteurs honoris causa de l’Université de Liège

Sur la proposition de ses Autorités académiques, l’Université de Liège vient d’élire six écrivains au titre de docteur honoris causa : Paul AUSTER, Nancy HUSTON, Alberto MANGUEL, Bahiyyih NAKHJAVANI, Haruki MURAKAMI et Antonio TABUCCHI.

« En leur conférant cette haute distinction honorifique, l’Université de Liège veut saluer ces écrivains ‘du monde’, passeurs de savoirs et de cultures, incarnant dans la diversité de leurs langues et de leurs origines, cette universalité de la pensée qui transcende toutes les barrières mentales, respecte les civilisations et suscite le dialogue par une meilleure connaissance de l’Homme », déclare le recteur Bernard Rentier.

Ces auteurs recevront les insignes de docteur honoris causa de l’Université de Liège le mardi 18 septembre lors de la séance de Rentrée académique.

> Concernant ce communiqué de presse, n’hésitez pas à prendre contact avec :
Service de presse de l’ULg, +32 (0)4 366 52 17-18 | +32 (0)494 57 25 30 | dmoreau@ulg.ac.be

Brève présentation des auteurs

A propos des auteurs

Paul Auster est l’un des plus grands écrivains américains contemporains, auteur de Cité de verre, Revenants et La chambre dérobée (formant sa Trilogie new-yorkaise), Le voyage d’Anna Blume, Moon Palace, Léviathan (prix Médicis étranger), La solitude du Labyrinthe, Le livre des illusions, La nuit de l’oracle, Brooklyn Follies,… et récemment Dans le scriptorium. Son œuvre, traduite en plus de vingt langues et publiée en français chez Actes Sud, connaît un succès mondial ; elle est adaptée au théâtre, au cinéma, en bande dessinée. Il écrit des scénarios et réalise (seul ou en collaboration) des films (Smoke, Brooklyn Boogie, Lulu on the bridge et The inner life of Martin Frost, dont la sortie en Europe est prévue à l’automne 2007). Paul Auster est profondément enraciné à New-York, particulièrement à Brooklyn, vers où converge l'ensemble de son œuvre. Ses livres sont hantés par les thèmes de la solitude, du doute et de la création.

Nancy Huston est d’origine canadienne (Calgary) mais vit en France depuis de nombreuses années. Sa trajectoire littéraire commence par des essais alors qu’elle participe un temps aux activités du MLF. Son premier roman date de 1981 avec Les variations Goldberg, suivi d’une dizaine d’autres, parmi lesquels Cantique des plaines (prix Canada-Suisse), La virevolte, Instruments des ténèbres (prix Goncourt des lycéens), L’empreinte de l’ange (Grand prix des lectrices de Elle), Dolce agonia (prix Odyssée), Une adoration ou, récemment, Lignes de faille (prix Femina). Parallèlement, Nancy Huston continue de publier des essais, des livres pour la jeunesse et édite sa correspondance. A la rentrée, elle publiera chez Actes Sud, Passions d’Annie Leclerc, livre consacré à la philosophe disparue à l’automne 2006, avec qui Nancy Huston avait tissé des liens d’amitié.

 Alberto Manguel est essayiste, romancier, critique littéraire et traducteur de grande réputation. D’origine argentine, il est depuis 1985 citoyen canadien et vit depuis quelques années en France. La publication en 1998 d’Une histoire de la lecture lui vaut le prix Médicis essai. Il publie ensuite un Dictionnaire des lieux imaginaires, Dans la forêt du miroir, et Livre des images. Il se fait ensuite biographe avec Chez Borges - où il rapporte l’expérience essentielle que fut sa rencontre avec le grand poète argentin Jorge Luis Borges, à qui il fit la lecture - et Kipling, une brève biographie. Lecteur vorace, collectionneur de livres, écrivain enthousiaste, on lui doit aussi Un retour, Un amant très vétilleux et, récemment, La bibliothèque, la nuit (2006) paru chez Actes Sud.

Bahiyyih Nakhjavani est née en Iran, mais a grandi en Ouganda et a fait ses études secondaires et universitaires en Angleterre. Elle vit aujourd’hui en France. Son premier roman, La sacoche, paru en 2000 en anglais (The Saddlebag), a rencontré un succès international. Dans ce livre racontant l’histoire singulière d’une sacoche, des personnes de races, de cultures et d’origines différentes se croisent et se recroisent par pur hasard, tout en ayant un sens. Son deuxième roman (2003), Les cinq rêves du scribe (Paper. The Dreams of A Scribe), raconte la vie d’un copiste itinérant au milieu du 19e siècle, qui, parvenu à l’âge où l’homme s’aperçoit qu’il n’a rien fait et que tout lui reste à faire, se met en quête du poème ultime à coucher sur du papier qui pourtant se dérobe. En octobre, elle publiera chez Actes Sud, La femme qui lisait trop, histoire dédiée à une femme « en avance sur son temps » qui vécut en Perse au 19e siècle.

Haruki Murakami est un des écrivains japonais contemporains les plus populaires. Son premier roman paru en 1979, Ecoute le chant du vent, a reçu le prix Gunzo. Après la publication de plusieurs ouvrages dont La ballade de l’impossible, son plus grand succès de librairie, il s’expatrie en Grèce, en Italie puis aux Etats-Unis. Après le séisme de Kobé et l’attentat au gaz sarin dans le métro de Tokyo en 1995, il rentre au Japon et publie Après le tremblement de terre, suivi de Les amants du Spoutnik, Kafka au bord de la mer ou Le passage de la nuit, récemment disponible en version française (Belfond). Ayant vécu quelques années en Europe et aux Etats-Unis, l’influence occidentale se ressent dans son œuvre.
Antonio Tabucchi est un écrivain italien, spécialiste de la littérature portugaise, passionné par l’œuvre de Fernando Pessoa, qu’il a traduite en italien. Il est l'auteur d'une trentaine de livres, romans, récits, essais ou pièces de théâtre : Nocturne indien, Le fil de l’horizon, Requiem, Pereira prétend, La tête perdue de Damasceno Monteiro, Piazza d’Italia, ou plus récemment Au pas de l’oie. Chroniques de nos temps obscurs, La nostalgie du possible, et Il se fait tard, de plus en plus tard. Plusieurs de ses romans ont été adaptés au cinéma, dont Nocturne indien et Requiem. Son oeuvre est traduite dans une vingtaine de pays. Il a reçu le prix Médicis de la meilleure œuvre étrangère, le prix européen Jean Monnet et le prix Nossack de l’académie Leibniz. Il est membre fondateur du Parlement international des écrivains et a pris la défense de plusieurs écrivains dans le monde.