ERC Advanced Grant à Michel Georges


Archive

Michel Georges reçoit un prestigieux « ERC Advanced Grant » pour un important programme de recherche sur les processus de mutation et de recombinaison génétique

Les données récoltées à partir de l’étude du cheptel laitier fourniront aussi des informations pratiques pour les éleveurs.

Le Professeur Michel Georges (GIGA-Recherche et Faculté de Médecine vétérinaire de l’Université de Liège) vient d’être sélectionné par le Conseil Européen de la Recherche (ERC)  pour le financement d’un des prestigieux « ERC Advanced Grants ». D’un montant de 2.258.000 € pour cinq ans, le projet sélectionné s’intitule DAMONA, qui signifie « vache divine », nom inspiré d’une déesse gauloise de la fertilité. Il permettra à Michel Georges et son équipe de poursuivre des recherches totalement novatrices sur les processus de mutation et de  recombinaison génétique. Les chercheurs mettront à profit les caractéristiques uniques du cheptel laitier pour mener leurs travaux.

Les processus de mutation et de recombinaison ont un impact direct sur des phénotypes comme la létalité et la fertilité, et sont essentiels à la compréhension de l’évolution et de l’adaptabilité des populations. « Il reste beaucoup à apprendre sur les mécanismes moléculaires qui contrôlent ces processus fondamentaux, en particulier chez les mammifères », explique le Pr Michel Georges.
 
Une des caractéristiques originales du projet est de considérer ces processus comme des phénotypes individuels, présentant des variations entre les individus, et d’identifier les régions génomiques précises qui déterminent ces variations interindividuelles. Les techniques désormais très développées de séquençage et de génotypage à large échelle permettent d’aborder ces questions comme jamais auparavant.
 
Au cours du projet DAMONA, l’intégralité du génome de 400 bovins sera décrypté et des données génotypiques de 60.000 autres bovins seront récoltées. Ces informations constitueront une base de données exceptionnelle permettant de déterminer les taux de mutation et de recombinaison individuels, et d’identifier et valider les mutations potentiellement de type perte de fonction.
 
Le recours au cheptel bovin est un des aspects intéressants du projet DAMONA. La structure des pédigrées existants chez les bovins suite à l’utilisation à large échelle de l’insémination artificielle permet de réaliser des analyses génétiques inconcevables en génétique humaine. En outre, des données phénotypiques multiples sont enregistrées de façon systématique sur des millions d’individus, permettant directement d’évaluer l’impact des mutations et de la recombinaison sur tous ceux-ci, en particulier la fertilité.
Le Professeur Michel Georges précise également « qu’au-delà des nouvelles données fondamentales sur les processus de mutation et de recombinaison, le projet DAMONA fournira des informations concrètes d’intérêt immédiat pour les programmes d’élevage ». Les données du séquençage de tout le génome du bétail seront accessibles depuis la base de données 1000 Bull Genomes Project, faisant ainsi de DAMONA un contributeur essentiel à l’effort global d’amélioration de la sélection génétique. Les données générées par DAMONA permettront la mise au point de nouveaux tests génétiques de létalité embryonnaire qui aideront les agriculteurs et les éleveurs à réduire les accouplements risqués.

A propos des recherches de Michel Georges

Le laboratoire du Professeur Michel Georges (Université de Liège) est un des groupes de recherche leaders dans le monde en génétique et génomique animales. Il est à l’origine de nouvelles connaissances de pointe sur les relations génotype-phénotype dans différentes populations animales. Leurs travaux concernent de nombreux domaines : la couleur de robe du bétail (1), l’hypertrophie musculaire du mouton (2), la croissance musculaire porcine (3), la sensibilité à une maladie ciliaire chez le chien (4). Pour le bétail, les chercheurs ont identifié les fondements génétiques de phénotypes de grand intérêt agronomique, comme l’hypertrophie musculaire (5) ou la capacité de production de lait (6) (7). Le groupe dispose d’une compétence exceptionnelle dans l’analyse génétique quantitative, et a lancé l’utilisation de puces SNP à haute densité (8) et la sélection génétique pour des programmes d’élevage. Plus récemment, les chercheurs ont également obtenu des résultats importants dans l’étude de la maladie de Crohn, une maladie génétique humaine complexe (9,10).

Plus d’infos sur les recherches du Professeur Michel Georges

 

A propos des ERC Advanced Grants

erc logoLes ERC Advanced Grants sont un des instruments majeurs déployés par le Conseil Européen de la Recherche pour financer des projets de recherche de très haut niveau. La procédure extrêmement sélective (13% de projets sélectionnés sur les 2304 soumis en 2012) ne retient que les meilleurs projets, qualifiés de  high gain, high risk, c-à-d. des projets dans lesquels les chercheurs  « seniors » ont à la fois l’audace et la compétence pour poursuivre des voies de recherche inédites susceptibles, en cas de succès, d’enrichir substantiellement les connaissances.
Michel Georges est l’un des 302 chercheurs seniors qui viennent d’être repris dans la dernière sélection du Conseil européen de la recherche. Il est le seul Belge francophone. Il est le premier chercheur de l’ULg à recevoir un ERC Advanced Grant.
 
Site web de l’ERC : http://erc.europa.eu
Communiqué de presse (22/01/2013) sur les ERC Advanced Grants

Références

1. Durkin K et al. 2012. Serial translocation by means of circular intermediates underlies
colour sidedness in cattle. Nature. 482:81-4.
2. Cockett NE et al. 1996. Polar overdominance at the ovine Callipyge locus. Science
273:236-8.
3. Van Laere AS et al. 2003. A regulatory mutation in IGF2 causes a major QTL effect on
muscle growth in the pig. Nature 425:832-6.
4. Merveille AC et al. 2010. CCDC39 is required for assembly of inner dynein arms and the
dynein regulatory complex and for normal ciliary motility in humans and dogs. Nature
Genetics 43:72-8.
5. Grobet L et al. 1997. A deletion in the bovine myostatin gene causes the double−muscled
phenotype in cattle. Nature Genetics 17:71-4.
6. Grisart B et al. 2002. Positional candidate cloning of a QTL in dairy cattle: identification of
a missense mutation in the bovine DGAT1 gene with major effect on milk yield and
composition. Genome Research 12:222-231.
7. Karim L, Takeda H, Lin L, Druet T et al. 2011. QTN modulating the transcription rate of the
PLAG1-encompassing chromosome domain control bovine stature. Nature Genetics 43:405-
413.
8. Charlier C et al. 2008.Highly effective SNP-based association mapping and management
of recessive defects in livestock. Nature Genetics 40:449-454.
9. Libioulle C et al. 2007. Novel Crohn Disease Locus Identified by Genome-Wide
Association Maps to a Gene Desert on 5p13.1 and Modulates Expression of PTGER4. PLoS
Genetics 3(4): e58.
10. Momozawa Y et al. 2011. Resequencing of positional candidates identifies low frequency
IL23R coding variants protecting against inflammatory bowel disease. Nature Genetics
43:43-7.

Photo : © ULg-GIGA A. Gouverneur