Les «Nouveaux Réactionnaires»


Archive

Du 10 au 12 décembre 2014, un colloque international se tiendra à l’Université de Liège sur les « Nouveaux Réactionnaires », appellation polémique lancée en 2002 par Daniel Lindenberg dans un essai intitulé Le rappel à l’ordre : enquête sur les nouveaux réactionnaires. Lindenberg y dressait la liste d’une série de figures du monde intellectuel et médiatique qui, selon lui, avaient été les parangons de la gauche et avaient glissé, non sans ambivalences, vers une pensée réactionnaire (on y retrouvait notamment Alain Finkielkraut, Alain Badiou, Marcel Gauchet ou Pierre-André Taguieff).

Cette étiquette, dont la pertinence est à interroger, a été largement relayée par les médias depuis une dizaine d’années et ne correspond plus nécessairement aujourd’hui à la définition qu’en avait donnée Lindenberg. Sous la bannière « néo-réactionnaire » sont désormais amalgamés des intellectuels, des journalistes, des philosophes, des romanciers, des hommes politiques d’horizons divers (Eric Zemmour, Elisabeth Lévy, Jean-Claude Michéa, André Glucksmann, Pascal Bruckner, Richard Millet, Robert Ménard…). Malgré leur refus de faire groupe et des divergences manifestes, ces personnalités ont néanmoins en commun d’afficher une posture de rejet à l’égard du « politiquement correct », de la « bien-pensance », de la « gauche morale » ou de la « pensée unique ».

L’enjeu d’un tel travail est de sortir de la dimension proprement polémique qui caractérise les interventions médiatiques et les publications de et sur ces dits « Nouveaux Réactionnaires ». C’est pourquoi les interventions porteront certes sur les aspects médiatiques du phénomène, mais également sur les discours et leurs modalités d’énonciation. Ce colloque rassemblera ainsi une trentaine d’intervenants venus d’Europe et d’Amérique du Nord et appartenant à un ensemble très divers de disciplines (communication, études littéraires, histoire, sociologie, philosophie, droit). Marc Angenot, Didier Eribon, Gisèle Sapiro et Dominique Rabaté prononceront des conférences plénières. Enfin, des pays européens autres que la France ou des pays d’Amérique du Nord présentent des phénomènes équivalents. C’est pourquoi le colloque proposera une première sortie de l’Hexagone, en élargissant l’enquête au Québec et à l’Allemagne.

Ce colloque vise la communauté scientifique, mais il s’adresse également à un public plus large, susceptible d’être intéressé non seulement par des figures qu’il rencontre fréquemment dans le paysage médiatique, mais aussi par des thématiques telles que l’école, la laïcité, l’islam, le mariage pour tous, etc. L’entrée est libre.

 

 

NouveauxReactionnaires-Programme Voir le programme du colloque
(fichier PDF, 98 ko)
NouveauxReactionnaires-Flyer Voir le flyer du colloque
(fichier PDF, 2,35 Mo)