BONFOND Bertrand

Chercheur qualifié FNRS & Fonds assoc.

Faculté des Sciences
Département d'astrophysique, géophysique et océanographie (AGO)
Labo de physique atmosphérique et planétaire (LPAP)
Space sciences, Technologies and Astrophysics Research (STAR)

Adresse ULiège
Bât. B5C Labo de physique atmosphérique et planétaire (LPAP)
Quartier Agora
allée du six Août 19c
4000 Liège 1
Belgique
Local
B5c 0/2
Téléphone de service
+32 4 3669772
Fax de service
+32 4 3669729
Courriel
CSRV
Sciences et Techniques
Site(s) personnel(s)
Juno révèle l'exquise finesse des aurores de Jupiter
Site(s) personnel(s)
L'ULg analyse la magnétosphère et les aurores de Jupiter
Site(s) personnel(s)
Aurores dans une bouteille- Daily Science
Site(s) personnel(s)
Aurores de Jupiter décortiquées - Daily Science
Site(s) personnel(s)
Surprise autour des aurores polaires de Jupiter
Site(s) personnel(s)
Spotlight on Jupiter's aurorae
Diplômes universitaires
2009 : Docteur en Sciences (Université de Liège)
Diplômes universitaires
2007 : DEA en Sciences (Université de Liège)
Diplômes universitaires
2005 : Ingénieur civil physicien (Université de Liège)

Biographie

Bertrand Bonfond a toujours été passionné par l'espace. En quatrième primaire déjà, il présentait un exposé sur les planètes. Devenu ensuite un fidèle auditeur des conférences de la Société Astronomique de Liège (SAL), il suit le conseil de ses professeurs et opte pour des études d'ingénieur physicien.

Diplômé de l'Université de Liège en 2005, il se lance dans un DEA en astrophysique et géophysique en vue de commencer une thèse de doctorat dans le Laboratoire de Physique Atmosphérique et Planétaire de l'Université de Liège (LPAP). Son mémoire de DEA, défendu en 2007, portait sur l'observation avec le télescope spatial Hubble des aurores sur Jupiter. Recherches qu'il peaufine au cours d'une thèse de doctorat défendue en 2009, où il se penche plus particulièrement sur l'empreinte aurorale du satellite Io.

Au cours de l'année suivante, Bertrand Bonfond se rend à l'Université de Californie à Los Angeles, où il travaille sur les données récoltées par la sonde spatiale Galileo. Après un bref retour à Liège, il repart pour une année, dans le Colorado cette fois, au Southwest Research Institute. Il met au point des outils pour optimiser les futures observations de la sonde spatiale Juno, notamment en établissant des cartes des différents objectifs atteignables en fonction des différentes phases de la mission et en simulant de façon aussi réaliste que possible les futures observations .

En 2013, il revient à l'ULg, sous un mandat de chargé de recherche FNRS. Il enchaine ensuite avec un mandat de collaborateur scientifique FNRS, puis de Chercheur Qualifié FNRS. Membre de l'équipe scientifique de la mission Juno, il se consacre à l'étude de régions encore méconnues des aurores joviennes et aux mécanismes à l'origine de ces aurores. Les recherches de Bertrand Bonfond sont également en partie financées par un contrat PRODEX de BELSPO, la politique scientifique fédérale belge.

Domaine de recherche

  • Système solaire
  • Aurores et atmosphères polaires
  • Sciences de l'espace
  • Télédétection

Fonctions ou mandats

  • Chercheur Qualifié FNRS - FNRS Research Associate

Distinctions scientifiques

  • Planetary and Solar System Sciences Outstanding Young Scientist Award - EGU (2015)
  • Prix Baron Nicolet - Académie royale de Belgique (2014)
  • Group Achievement Award to Juno Earth Flyby Operations Team - NASA (2014)
  • Prix des Amis de L'Université - ULg (2011)