Né en 1844 et mort en 1913, Victor Chauvin a occupé la chaire de langue arabe de l’Université de Liège de 1872 à 1913. Juriste de formation avant de se pencher sur l’étude des langues arabes, il a été un savant influent de son époque. Il a notamment élargi l’enseignement de la culture musulmane en intégrant des cours sur le droit et sur l’histoire de l’ancien Orient. Bibliophile insatiable, il a acquis au long de sa vie une riche collection d’ouvrages et de manuscrits arabes ou portant sur les Arabes.

V.Chauvin

Dès 1885 et jusqu’à sa mort, il a poursuivi la publication d’une Bibliographie des ouvrages arabes ou relatifs aux Arabes publiés dans l'Europe chrétienne de 1810 à 1885. Cette bibliographie en douze volumes, qui lui a valu une considération internationale de ses pairs, reçut le Prix Rouveroy et le Prix de l’Académie de Paris. Il fréquente les orientalistes du monde entier et participe à plusieurs congrès (Vienne, Stockholm, Londres, Genève). Outre cette publication considérable, il s’est intéressé lors de ses recherches à de nombreux domaines dont la littérature, et particulièrement les Mille et Une Nuits, l’islamologie, le droit, le folklore, l’histoire.

S’intéressant de près à la question du folklore comme patrimoine important, il a également siégé comme secrétaire puis comme vice-président de la Société liégeoise de Littérature wallonne et s’inscrit comme l’un des premiers militants wallons.

Consulter les publications scientifiques de Victor Chauvin

Partagez cette page