Lambert-Materne Lombard devient recteur pour l'année académique 1839-1840. L'année suivante, l'Académie est fondée et Lombard en est élu membre titulaire.

Lombard

Le médecin liégeois Lambert-Materne Lombard (1793-1855) présente le profil typique du brillant praticien estimé de ses patients. Formé à l’hôpital militaire de Liège, il est nommé chirurgien en second, puis attaché, en 1811, à l’hôpital de Middelburg (Zeelande). En raison d’évidentes aptitudes, il est envoyé poursuivre sa formation au Val-de-Grâce (Paris). Il participe comme chirurgien aux campagnes napoléoniennes, avant d’être chargé de la police des hôpitaux de Nancy, puis du service médical de celui de Boisserville. Il participe aux Cent-Jours et assiste à la bataille de Waterloo, en suite de quoi il abandonne la carrière militaire.

Il obtient son doctorat en médecine à Paris en 1816, avec une dissertation sur les avantages de l’allaitement maternel. Rentré à Liège, où il se constitue une vaste clientèle, il est nommé membre de la Commission médicale de la Province, qu’il préside ensuite de 1831 à 1853. Nommé professeur de clinique médicale à l’Université de Liège (1835), il y révèle ses qualités d’habile pédagogue.

Recteur en 1839-1840, Lombard s’engage par ailleurs en politique, comme membre du Conseil de régence (1831 à 1834), puis comme conseiller provincial (1838-1848). Grand amateur d’art, sa prestigieuse collection de tableaux est malheureusement dispersée à son décès en 1855.

Retourner à la liste des Recteurs

Aller vers : Philippe Lesbroussart

Partagez cette page