Jean-Michel Vanderheyden, professeur d'algèbre, de géométrie et d'astronomie, à la Faculté des Sciences, est âgé de 51 ans, quand il devient le deuxième Recteur de l'Université de Liège.

Vanderheyden

Né à Maaseyck en 1767, Jean-Michel Vanderheyden est diplômé de l’Université de Louvain (1786). On le retrouve professeur de physique expérimentale au Lycée impérial de Liège dès 1801-1802. Avec Toussaint-Dieudonné Sauveur, il fonde la Société des sciences physiques et médicales de Liège. Dès la création de l’Université de Liège, il est chargé de l’enseignement de l’algèbre élémentaire, de la géométrie, de la géométrie analytique, du calcul différentiel et intégral, ainsi que des cours d’astronomie physique et théorique.

La première année, il est le seul professeur de la faculté des Sciences avec Charles Delvaux, avant l’arrivée d’Henri-Maurice Gaëde, en 1818. On lui doit un mémoire sur l’électro-magnétisme, paru dans le Journal de physique de 1822. Secrétaire du Sénat académique au cours de la première année d’existence de l’institution, il en devient le deuxième recteur pour l’année 1818-1819. Admis à l’éméritat en 1828, il accomplit une courte carrière politique comme député, suite au décès de J.-W. Ernst. Il siège à la Chambre de 1833 à 1835, mais n’est pas réélu et meurt à Liège l’année suivante.

Retourner à la liste des Recteurs

Aller vers : Jean-Gérard-Joseph Ernst

 

Illustration : Charles Baugniet, J.M. Vanderheyden, Membre de la Chambre des Représentons (sic), lithographie, 1835-1842, Musée Wittert ULiège, inv. 45198.

Partagez cette page