Jean-Nicolas Noël est âgé de 52 ans quand il est appelé à enseigner les mathématiques à l'Université de Liège, après une carrière dans le secondaire, où il se fait remarquer par ses compétences.Il sera recteur pour l'année académique 1842-1843.

Né à Dombrot (Vosges) en 1783, Jean-Nicolas Noël entame des études à l’École centrale de Nancy, avant de tenir l’école de son village puis d’entrer au cadastre en qualité de géomètre. Nommé maître d’études et répétiteur de mathématiques au Lycée de Nancy en 1804, il est ensuite appelé à la chaire de mathématiques du collège de Phalsbourg. Il obtient son diplôme de bachelier ès sciences en 1810. En 1819, il devient professeur à l’Athénée de Luxembourg où il s’emploie à réformer l’enseignement de la physique et des mathématiques dont il est chargé.

Sa réputation l’amène à être sollicité pour le poste de professeur de mathématiques élémentaires et de haute algèbre à l’Université de Liège (1835). Recteur de 1842 à 1843, il obtient l’éméritat à sa demande en 1849, mais continue à enseigner l’algèbre jusqu’en 1852. Il meurt en 1867, laissant de nombreux manuels d’arithmétique, d’algèbre, de géométrie élémentaires à l’usage des enseignants du primaire et du secondaire, en plus d’une abondante production scientifique destinée aux spécialistes.

Extrait du discours de sortie de charge

Depuis plusieurs années, le nombre des élèves de notre Université va en croissant [442 en 1842-1843 …] Cette augmentation constante […] prouve déjà, Messieurs, que le public apprécie chaque jour davantage les ressources multipliées qu’offre l’Université, soit aux jeunes gens qui la fréquentent dans le but de se créer une carrière, soit aux hommes studieux qui ne viennent y chercher que de nouveaux aliments pour l’activité de leur intelligence.

Jean-Nicolas Noël : Extrait du Discours de rentrée, 6 novembre 1843, Annales des universités de Belgique, Bruxelles, 1845, p. 966-967

Share this page