1811 : Premiers cours universitaires


Au sein de l’Académie impériale créée par Napoléon

1811 : premiers cours universitaires

M

ême s’il est habituel de considérer que Liège doit son université à Guillaume Ier, Roi des Pays-Bas, force est de reconnaître que la première charte universitaire liégeoise est le décret impérial du 17 mars 1808. La Principauté de Liège, comme le reste de la Belgique actuelle, fait alors partie de l’Empire de Napoléon Ier. Le décret organise l’Université impériale et désigne Liège comme siège d’une Académie. Son premier recteur, Franz-Antoine Percelat, un Strasbourgeois, propose de créer d’abord une Faculté des sciences.

Une priorité justifiée par l’activité industrielle des quatre départements qui constituaient l’Académie liégeoise : Ourthe, Meuse-inférieure, Roer et Sambre-et-Meuse. Cette Faculté est créée par un arrêté du 25 septembre 1811, que l’on peut dès lors considérer comme la date réelle du début des activités universitaires à Liège. La nouvelle Faculté s’installe dans les bâtiments du Collège des Jésuites, toujours occupés aujourd’hui par l’Université de Liège. Les premiers cours, dispensés par quatre professeurs, sont donnés le 9 décembre de la même année. Si la création de la Faculté des Lettres, également prévue par le décret, se fait attendre, l’enseignement de la médecine fait de notables progrès sous l’Empire.

>> page suivante « 1817 : une université née avant la Belgique »

<< Page précédente « Depuis le 11e siècle, l'Athènes du nord »

Partagez cette page